Créer un site internet

Positions de Travail

    L'aikido se pratique de diverses manières, sur diverses attaques et avec divers partenaires. Mais généralement on rencontre trois formes de travail.

 

    La plus courante est celle que l'on nomme Tachi Waza. Les deux pratiquants sont debouts. C'est la plus usuelle des techniques car c'est de cette façon que ce se passerait une attaque dans la rue par exemple.

    Ensuite il y a Hanmi Handachi Waza. Celle-ci diffère de la première par la position de Tori qui se trouve à genou orteils relevés (Kiza). Uke reste lui debout mais doit adapter son attaque afin de ne pas être déséquilibrer.

     Enfin vient Suwari Waza, travail à genoux, où Tori et Uke sont tous les deux à genoux. Les déplacements sont alors plus complexes pour l'un comme pour l'autre et les distances varient de celles du travail en Tachi.

 

Pourquoi travailler le Suwari Waza et le Hanmi Handachi Waza ?

    Il serait facile de dire que l'on se trouve rarement dans des positions telles que Suwari et Hanmi Handachi. Il serait encore plus facile de dire que l'on est encore plus rarement attaqué lorsque l'on se trouve dans ses positions. Alors pourquoi les travailler ? Le travail de l'Aikido dans ses positions vient de son origine. En effet au Japon, c'est en Seiza (à genoux), que l'on mangeait, lisait, buvait, parlait, attendait.... Il est donc normal que les arts martiaux japonais intègrent ces positions qui ne nous sont pas familières.

    Alors pourquoi les travailler ? Après tout nous ne nous tenons jamais comme cela ? Et bien le travail à genoux, si pénible soit-il, aide énormément à la construction du travail debout. Les distances varient et les déplacements de Tori sont forcément plus lents. Tori doit apprendre à gérer ces différences, et s'il y arrive à genoux, il y arrivera encore mieux debout.

    En Aikido, il est coutume de dire que celui qui sait travailler à genoux sait travailler debout. L'inverse n'étant pas forcément vrai.

×